liste des actus

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45

Explosion des poursuites contre les pirates aux USA : le nouveau gagne-pain des ayants droit 2011-08-10

Aux Etats-Unis, les ayants droit ont trouvé un moyen de perpétuer la rentabilité de leur système décadent : les poursuites judiciaires. Et vu la proportion, ça pourrait devenir une entrée d'argent conséquente : plusieurs centaines de millions de dollars. Un vol soutenu par les tribunaux en somme...

200 000. C'est d'après Torrent Freak le nombre de poursuites judiciaires depuis janvier 2010 à l'encontre des personnes ayant téléchargé sur Internet, principalement via BitTorrent. Un record. Et depuis 2011, le nombre de poursuites s'accélère, puisqu'il égale en août déjà celui de toute l'année 2010.

Dans la justice américaine, une oeuvre téléchargée illégalement peut faire l'objet d'une amende allant de 750 à 150 000 dollars (!). Si l'on considère que chaque poursuite représente un seul téléchargement (ce qui est loin d'être le cas), le montant total reversé aux ayants droit se situerait entre 150 millions et 30 milliards de dollars ! Mais comme le signale PC INpact, une bonne partie de ces poursuites est susceptible d'être annulée, et la majorité se terminera certainement sur un arrangement avec le représentant des ayants droit (MPAA, RIAA...) pour éviter les frais judiciaires. "De quoi rapporter plusieurs centaines de millions de dollars malgré tout...", estime le site d'information numérique.

A quoi va donc servir l'accord passé entre les ayants droit et les FAI, établissant une riposte graduée en 6 étapes ? Wait & see...























SOUNcast Best Of #02 : The Shaking Heads ! 2011-08-09

Depuis septembre 2010, le SOUNcast vous invite à partir à la découverte d'artistes de la communauté SOUN. Pour cette première saison, 21 artistes ont ainsi été mis à l'honneur, et l'émission a été diffusée via la plateforme Podomatic, Facebook, le site Podradio, sur la Freebox via Web-Station ainsi que sur les ondes via Radio ZinZine dans l'excellente émission Rock Aix-Press.

En attendant la nouvelle saison, tout l'été retrouvez le best of du SOUNcast Saison 1. Place donc au deuxième épisode avec le groupe The Shaking Heads qui vous fera bouger la tête avec son titre "The Last Embrace". Bonne écoute !



Cliquez ici pour écouter l'émission











Cliquez sur l'image pour écouter l'émission


Spotify s'en sort bien aux Etats-Unis 2011-08-09

Moins d'un mois après sa sortie aux Etats-Unis, Spotify a fait une bonne percée. Et malgré un intérêt moindre qu'en Europe de souscrire à la version payante, 12,5% des utilisateurs ont choisi les formules avec abonnement. Spotify aurait trouvé LA solution pour satisfaire tout le monde ?

Le site All Things Digital vient de dévoiler les premiers chiffres de Spotify aux Etats-Unis. En moins d'un mois, le service suédois a séduit 1,4 millions d'américains. Le taux d'utilisateurs ayant choisi une version payante est de 12,5%, soit 175 000 abonnements.

Un taux inférieur aux 15% (pour 1 millions d'abonnés) annoncés au printemps dernier pour le marché Européen, où le service est présent depuis plus de 2 ans. Mais il faut prendre en compte le fait que la version gratuite américaine est plus avantageuse que l'européenne, rendant la version payante moins attractive. En effet, pendant les 6 premiers mois du lancement, la version gratuite offre plus de musique qu'en Europe. La version à 10$ par mois n'a pour intérêt que de supprimer la publicité et d'avoir un accès via son smartphone (Iphone ou Android).

De plus, ce taux reste au dessus du minimum de 10% fixé par les majors, comme l'indique Numerama : "Lors des négociations avec le service suédois en 2009, les maisons de disques avaient fait savoir qu'elles souhaitaient un taux de conversion d'au moins 10 %". Pour le moment donc, Spotify s'en sort très bien.

Notons enfin que le principal concurrent de Spotify aux Etats-Unis, Rhapsody, présent depuis 2001, a annoncé le mois dernier avoir 800 000 abonnés.


Emeutes Londres : des entrepôts partent en fumée avec des milliers de CDs indés 2011-08-09

Depuis ce week-end, des émeutes sévissent dans la capitale britannique. Alors que plusieurs bâtiments sont l'objet d'attaques et finissent par être incendiés, l'un d'entre eux a attiré l'attention de bon nombres d'artistes, et pour cause : il s'agit d'un entrepôts de CDs...

Des dizaines de labels (pour la plupart dits "indés") dont la distribution est assurée par Sony Music et Pias, viennent de voir leurs stocks de CDs partir en fumée lors des émeutes qui ont lieu depuis le week-end dernier à Londres.

Une liste des labels concernés est disponible sur le site Tsugi, qui croit savoir que cet événement pourrait reporter de 4 mois certaines sorties. Quant à la survie des labels... le contexte économique de ce système de diffusion n'étant pas des plus optimiste, il y a fort à parier que bon nombre d'entre ne puisse s'en sortir...























Cliquez sur l'image pour visionner la vidéo




EMI valorisée à 4 milliards de dollars. C'est la crise du disque on vous dit ! 2011-08-08

L'une des 4 majors, EMI, change de propriétaire assez régulièrement. De nouveau en vente, la maison de disque vaudrait, d'après les offres émises, 4 milliards de dollars. Et parmi les acheteur potentiels on retrouve... Universal Music, Warner et Sony BMG.

EMI (Electric and Musical Industries) est la maison de disque qui a signé The Beatles, Pink Floyd, Queen, The Rolling Stones et bien d'autres artistes mondialement connus. Mais depuis quelques années, la société fait face à de nombreuses difficultés financières. En plus de ça, sa politique de gestion de "la crise" due à la montée du téléchargement sur le Net a été dénoncée par les artistes, ce qui a valu le départ du groupe Radiohead, qui ont fait du bruit en 2007, avec leur album "In Raimbows" qui fut distribué via leur site Internet laissant le choix aux acheteurs du prix de vente. The Rooling Stones ont également quitté EMI pour passer chez le concurrent Universal Music.

Et justement, la major britannique pourrait très bien passer sous la bannière de son ennemi français, qui fait partie des candidats à son rachat. En effet, EMI, qui est la propriété de Citigroup (société financière) depuis le début de l'année (par défaut, les dettes du précédent propriétaire étant trop importante), est en vente. Le Financial Times croit savoir que la société serait valorisée entre 3 et 4 milliards de dollars.

En 2007, l'américain Warner, avait déjà tenté de racheter EMI pour 3,1 milliards de dollars, sans succès. Il y a donc fort à parier que le prix final soit plus proche des 4 milliards. Au total, une dizaine de sociétés seraient intéressées, dont Universal Music, Warner et Sony BMG (les 3 autres majors en somme), les autres étant des groupes d'investissement.

Vous l'aurez compris, si vous voulez parler Musique, ce n'est pas du côté d'EMI et cie qu'il faut se tourner. Un petit clic sur l'une des webradios SOUN à l'accueil ou une visite dans le Désert Culturel résoudra facilement ce problème !




1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45